La castration sociétale des femmes

Plus le temps passe plus je suis convaincue que notre société patriarcale créé un taux de frustrés impressionnant autant chez les hommes que chez les femmes, mais il faut l’avouer quand même plus particulièrement dans la gente féminine.

La croix du péché originel est toujours bien clouée à notre féminité. Avec cette vision de la femme comme un utérus sur pattes L’exemple le plus frappant , La sainte vierge. Symbole si il en est qu’une femme dans l’idéal doit être dépourvue de sexualité et surtout faire son devoir reproducteur sans prendre de plaisir…

A croire que la jouissance féminine est le diable en personne Et encore si on se mets a parler de masturbation le silence se fait Mais si on précise qu’elle est féminine alors la y a plus personne pour oser en parler…

Mais alors comment prendre possession entière de son corps si on ne le connais même pas …

Dans ma spiritualité le plaisir sexuel est dénommé le don de la déesse. C’est une énergie puissante appréciée, reconnue et sacrée. Et a ce titre, la sexualité peut, dans certaines conditions et dans certains cadres, être un acte religieux. Arrivé a un certain niveau dans leur chemin spirituel nous encourageons les gens a connaitre leur corps. Pour la plupart des hommes ça va mais quand on aborde le sujet avec les femmes on se rends compte qu’elle ne connaissent pas leur corps. Elle avoue du bout des lèvres l’avoir exploré quand elle était jeune voir ne jamais s’être masturber… Navrant … bon voila maintenant vous avez comme image de moi une dépravée une trainée et j’entends le reste des conneries dans le genre…

Désolée, mais ça me rends triste d’entendre une trentenaire m’avouer ne jamais avoir pris son pied… Pourtant ayant eue 4 partenaires dans sa vie et être en couple depuis plus de 6 ans … Elle doit se faire chier … voila la pensée qui me viens … Quand on pose plus de question elle ne sais jamais touchée … Alors la je me dis merde… Comment les femmes emprisonnées dans un carcan si rigide ne peuvent pas le remettre en question .. mais après tout si on a jamais gouté au chocolat, on peut pas comprendre que les autres soient accros …

Mais c’est bien là qu’est le problème comment voulez vous qu’une jeune fille puisse dire non, oser dire a son petit ami que cela n’est pas satisfaisant pour elle, qu’elle n’est pas un objet de plaisir au service de la gente masculine (petit coup d’œil sur ses jeunes filles dans mon billet sur l’IVG) Quand la société lui renvois en devoir de satisfaire son homme Dixit une conversation entre 2 ados d’une quinzaine d’années dans le bus ce matin :  » Ouai mais si tu le pompes pas, files lui au moins ton cul Car c’est clair il va plus te calculer et partir avec une bitch sinon… » Comment peut elle remettre en cause ce modèle social si elle est même pas consciente de ce qu’est le plaisir charnel …

Oui pour moi il est clair que la libération de la femme passe par le fait qu’elle se connaisse !

Je dis pas non plus qu’il faut s’astiquer le bouton jusqu’à l’user mais connaitre son corps le caresser l’appréhender pas juste le jardin sacré … Mais tout de même savoir ce qui vous fait grimper au rideau !

Avoir une sexualité assumée pour une femme est complètement hors norme. Une femme qui assume ses envies, sa sensualité, sa sexualité. Elle fait peur a la société, donc nombre d’hommes la fuiront car ils se sentiraient dépossédés des rennes de la sexualité du couple. Hors dans notre société, c’est l’homme qui gère ça la femme suivant docilement (Merci petite église et le scientisme …)

Alors non merde être femme connaitre son corps avoir une vie sexuelle épanouie ne fait pas d’une femme la dernière des dernières

Comme le souligne une chanson que j’aime bien : « Une femme qui aime les hommes est avant tout une femme… »

L’image proprette de princesse donnera que des vieille femmes aigries frustrées et frigides…

Alors j’apprécie de voir une jolie fille, à qui on donnerait le bon dieu sans confession, s’amuser à casser cette image. Un exemple musical Giedré, que je trouve délicieusement caustique.

Alors qu’une personne épanouie est une source de création de bonté et de joie … Voila les cliches de notre société judéo-chrétienne tue dans l’œuf une source de bonheur et une force de création …

Bref la femme est encore une fois victime de l’image que la société projette en elle … Rôle bien normé … bien calibré …

Alors désolée je rentre pas dans le cadre et je l’assume grand mal vous fasse … et ça je pense que je le doit a mon éducation de parents post 68 …

Alors zut, mesdames, connaissez vous je vous jure que vos partenaires n’en seront que plus heureux .. et assumez le , la c’est vous qui en serez que plus heureuse. Et puis, messieurs, non les femmes de votre entourage ne sont pas des princesses qui pètent des paillettes et qui sont asexuées .. Aidez les a s’assumer vous risquez juste leur bonheur et si vous partagez leur couche plus de fun…

A quand un vrai équilibre des genres dans tous les domaines… Car le sexe n’est qu’un des points de brimade … Je détaillerai peut être les autres une prochaine fois… Si je continue comme ça je vais gagner mes galons de putois féministe …

Publicités

2 réflexions au sujet de « La castration sociétale des femmes »

  1. Ping : Et si cette simple journée devenait permanente? « Digital Wanderer

  2. Ping : Le culte des genres |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s